Search
Portail fransaskois
fr-CAen-US

Article détail

Simb Simb

La poésie de Jacques Prévert offerte aux tout-petits à Saskatoon

Jacques Prévert

Jacques Prévert

Jacques Prévert en 1961 dans le film Mon frère Jacques par Pierre Prévert
Photo : Denise Jans / Unsplash
Pour approcher le français de façon originale, Cinergie projette des courts métrages inspirés des poèmes de Jacques Prévert. Grâce à son partenariat avec l’Institut français à Paris et l’ambassade de France au Canada, le Festival international du film francophone a pu offrir gratuitement la série de 12 courts métrages issus de la collection En sortant de l’école du célèbre poète et scénariste français.

C’est dans sa salle Pooh Corner que la bibliothèque centrale Frances Morrison à Saskatoon a accueilli une quarantaine de personnes, enfants et parents confondus, le 5 octobre dernier. Sur l’écran : une série de 12 courts métrages d’animation de 3 minutes chacun, des œuvres inspirées des poèmes de Jacques Prévert et produits par des réalisateurs français.

Ont été mis en scène des thèmes tels que En sortant de l'école de Lila Peuscet, Tant de forêts de Burcu Sankur et Geoffrey Godet, Âne dormant de Caroline Lefevre, Le gardien du phare aime trop les oiseaux de Clément de Ruyter, Je suis comme je suis de Marion Auvin. La projection avait pour public cible des enfants âgés de 3 à 7 ans.

« Vivre le français différemment »

Le tout premier des objectifs de ce projet selon Marie Franchin, directrice du Festival international du film francophone, est de « faire découvrir des films en français aux enfants qui sont dans des écoles francophones et d’immersion, mais aussi de vivre le français différemment ».

Et l’initiative est inclusive. Pour la responsable, l’implication et l’intérêt des parents anglophones peuvent être entretenus grâce au sous-titrage en anglais des films : « Le sous-titrage en anglais permet aux parents de comprendre les histoires, ce qui est dit dans les films. Ce qui est important, c’est d’impliquer les parents dans l’apprentissage du français de leurs enfants », perçoit-elle.

Le second objectif de Cinergie dans ce partenariat avec Saskatoon Public Library vise à renforcer l’intégration linguistique et communautaire au service du français : « Il est question d’intégrer les anglophones et francophiles, sachant que la francophonie s’étend aussi grâce aux enfants qui sont dans les écoles d’immersion et à ces parents qui sont francophiles et qui veulent que leurs enfants apprennent le français. C’est une façon de leur tendre la main », poursuit Marie Franchin. Aussi, le cycle de projection se poursuivra en décembre et en 2020.

Au service du bilinguisme

Au sortir de la projection, les parents participants affichaient tous des visages souriants, estimant que la série constitue une belle adaptation cinématographique des poèmes de Jacques Prévert. Katie, parent francophone d’un enfant de 4 ans, exprime sa satisfaction : « C’était très intéressant, les images étaient très intéressantes et imaginatives. Je ne sais pas si les enfants ont compris tous les poèmes, mais ils ont compris ce qu’ils pouvaient comprendre. Mon fils était concentré pendant la projection des films ». Et d’ajouter : « Ça me tente de revenir la prochaine fois ! »

Ne pouvant offrir des services en français, la bibliothèque centrale de Saskatoon se félicite d’apporter son appui infrastructurel à Cinergie en mettant à sa disposition un local pour la projection des courts métrages. Pour Jenny, employée de la bibliothèque, l’initiative représente « une occasion de promouvoir la diversité en permettant aux non francophones de voir des films francophones ».

La bibliothèque entretient un partenariat similaire avec l’Association des parents fransaskois (APF) à qui elle donne de l’espace pour l’organisation d’activités en français. « Nous organisons des temps de lecture et de chansons pour les enfants en français. Les employés de la bibliothèque ne parlant pas français aussi bien, nous travaillons avec l’APF qui se chargent de faire venir des francophones et francophiles et nous, nous offrons de l’espace », explique Jenny.

D’autres projections en vue

Selon Marie Franchin, Cinergie promet de revenir satisfaire les enfants : « La prochaine projection aura lieu à la bibliothèque centrale de Saskatoon à 15 h 30 le 14 décembre prochain, sur le thème de Noël, et aura pour public cible des enfants de 5 à 10 ans ».

Les projections se poursuivront l’année prochaine, cette fois-ci en partenariat avec l’Office national du film canadien : « Dès l’année prochaine, on projettera des films sur les thèmes du Moyen Âge et des chevaliers, des films d’animation pour des enfants du niveau élémentaire », annonce Marie Franchin.

Imprimer
998 Noter cet article:
Pas de note

Theme picker

Agenda culturel

À venir RSS - activitésExportation iCalendar

Conseil culturel fransaskois
1440. 9e Avenue Nord bureau 216
Regina (SK) S4R 8B1
ccf@culturel.sk.ca
www.facebook.com/Fransaskois
(306) 565-8916
1-877-INFO-CCF (463-6223)

Copyright 2019 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
Back To Top